Articles à la vente !

C'est aussi les

Rideaux,Voilages,

Passementerie,

Tringles...

Le Métier du Tapissier

L'origine du Tapissier

Jusqu’au XIIIe siècle, le terme de Tapissier, dérivé de « Tapiz » (mot d’origine byzantine), qui sert à désigner indifféremment ceux qui créent, qui fabriquent des tapisseries ou des tapis, qui exécutent des ensembles décoratifs, qui utilisent tous les textiles et cuirs, tous contribuant au confort et à la décoration des intérieurs.

           De tous temps, les hommes ont marqué leur époque , que ce soit dans l’ameublement ou dans la décoration qui l’accompagne.

           Elle est longue l’histoire de ces tentures qui, connues des Chinois bien avant le VIII siècle, sont au Moyen-âge ces œuvres où se conjuguent le travail du Miniaturiste créant des modèles, et du Lissier chargé de les fabriquer.

           Au retour des croisades, les chevaliers font entrer la tapisserie dans les châteaux, élément de décor et de fête. A cette époque déjà, les tapisseries habillent certains meubles tels que les lits et dressoirs. Elles « forment » des portes et cloisons.

           Au XIII siècle, des ateliers de hautes et de basses lisses sont installés en France. Au début du siècle, un statut régit les activités des Tapissiers Sarrazinois (ceux qui tissaient des tapis inspirés de l’orient).

           Puis vinrent les Tapissiers Courtepointiers vendant des meubles et tapisseries, et exécutant des meubles garnis (lits, sièges, tentes et équipement de guerres). Ils sont les ancêtres directs des Tapissiers Décorateurs.

           Vers le milieu du XVI siècle, les Tapissiers commencent à garnir les sièges de bourre, puis de crin. Louis XIII par ses édits, organise et codifie les différentes branches de ce métier.

           Sous Louis XIV, ils ajoutent à leurs attributions celles de façonner et d’orner les rideaux, les lambrequins, etc...

           Au XVIII siècle, faisant partie de la maison des grands seigneurs, comme dans d’autres métiers d’arts, ils ont droit au port de l’épée.

           Pendant le règne de Louis XVI, le travail et les techniques évoluent pour atteindre sous l’Empire, au plus haut degré, qualité et finesse.

           La corporation des Tapissiers Parisiens était placée sous le vocable de Saint François (fête le 4 octobre). Sa bannière portait l’effigie de Saint Louis couronné d’or sur champ d’azur.

           En 1780, des reliques de Saint François d’Assise, lui furent remises par le Clergé au cours d ‘une grande cérémonie.

           Aujourd’hui le Tapissier regroupe le métier de Garnisseur, Villier et Coupeur.

Atelier de Tapisserie

pour Tous.


Télécharger

la Fiche

d'Information


Télécharger

le Formulaire

d'Inscrition

Fiche information Cours Tapisserie
1,3 Mo
Fiche_information_Cours_Tapisserie.pdf
Formulaire d inscription
33 ko
formulaire_d_inscription.pdf

          Le rôle du Tapissier         

Depuis le XVIII siècle, le Tapissier Décorateur occupe une place de choix dans la conception, la réalisation de tout ce qui touche à la garniture et au décor.

De nos jours, il doit être capable de conseiller sa clientèle pour le choix des tissus, des coloris, des volumes et faire preuve d’un goût très sûr, servi en cela par sa connaissance des styles et en respectant le goût et l’environnement du client.

 

Le Tapissier et le Courtepointier sont réunis en une seule corporation, qui englobe aujourd’hui, aussi les métiers de Villier, Litier, Coupeur, Garnisseur :

 

- Tapissier Villier : travaille chez le client, pose de rideaux, tringles, tentures

murales, tableaux, glaces, tapis d’escalier et de passage,

moquettes, draperies…

 

- Tapissier Litier : fabrique des sommiers et des matelas

 

- Tapissier Coupeur : coupe toutes les étoffes pour les sièges, rideaux,

tentures, …

 

- Tapissier Garnisseur : confectionne les garnitures des sièges et dérivés

(dosserets de lits, gainages …)

 

 

Etre Tapissier ou Tapissière c’est :

 

- Exécuter du travail neuf ou restaurer des éléments d’ameublement ou de décoration.

- Garnir des sièges modernes en utilisant des matériaux traditionnels ou actuels.

- Garnir des sièges de styles anciens ou de copies en utilisant des matériaux traditionnels.

- Tendre du tissu sur les murs et aux plafonds (tentures murales).

- Poser de la moquette.

- Mettre en place tous les décors de fenêtres :

                     - voilages, rideaux, lambrequins, embrasses, draperies.

- Façonner les décors, les dessus de lits, les coussins, les volants etc.

 

 

     Que l’installation soit luxueuse ou modeste, le siège en est un des éléments majeurs. C’est autour de lui que s’organisera le reste de la décoration de la pièce (rideaux, tentures murales, moquettes, tapis etc…).

          Les Outils du Tapissier         

Il n’est pas de bon ouvrier sans bon outillage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Cliquer sur la photo pour voir la galerie)

Création gratuite et facile

Créer un blog

          Les Matériaux utilisés         

 

Matériaux de rembourrage :

     Matériaux d’origine animale, végétale ou chimique qui associés aux toiles, permettent de réaliser diverses garnitures.

 -----

- Crin végétal, d’origine végétale constitué de la feuille de palmier nain.

- Crin animal, d’origine animale constitué de crinière et queue de cheval.

- Elancrin, d’origine végétale constitué de feuille de cocotier.

- Laine, d’origine animale constituée de poil de mouton.

- Plumes et duvets, d’origine animale constitués de plumes de poules, oies, canards.

- Kapok, d’origine végétale constitué de graine de fromager.

- Molleton, d’origine végétale constitué de toile de coton.

- Ouate coton, d’origine végétale constituée de nappe de coton.

- Ouate polyéther, d’origine synthétique constituée de nappe synthétique.

- Ouate coton et polyéther, d’origine synthétique et coton constitués de nappe synthétique et coton.

- Mousse polyéther, d’origine synthétique constituée de matière souple chimique.

- Mousse Bultex, d’origine synthétique constituée de matière souple chimique.

- Mousse Latex, d’origine synthétique constituée de matière souple chimique.

-----

Cordes et Ficelles :

     Matériaux constitués de fibres naturelles ou synthétiques ayant subit des torsions afin d’être utilisés pour la fabrication des garnitures, la couverture des sièges et la couture.

 

- Corde à guinder, en chanvre ou nylon.

- Ficelle à piquer, en lin ou polyester.

- Fil à coudre, en lin coton et onyx.

 -----

Matériaux de garnissage :

     Matériaux constitués de fibres textiles naturelles ou synthétiques, utilisés pour le garnissage de fauteuils, la confection de coussins, éléments de décor et confection de matelas.

 

- Sangle, de jute ou élastique

- Toile de jute, forte ou claire selon les étapes de la garniture.

- Toile bisone en lin.

- Toile blanche en coton.

- Toile carreaux en coton.

- Jaconas en coton.

- Coutil en coton pour la confection des matelas.

- Coutil cale en coton pour la confection des coussins plumes.

- Jersey en coton et fibres synthétiques.

- Finette en coton très doux pour la confection d’éléments décoratifs.               (cliquez sur la photo)